Skip to content

10 fintechs qui transforment le prêt aux PME

Blog

janvier 17, 2023 | Jonathan Pryer

Relever le défi et accélérer le processus d’octroi aux PME

Les micro, petites et moyennes entreprises (MPME) sont les chouchous de l’économie. Elles sont innovantes, agiles et stimulent la concurrence, sans oublier qu’elles créent la plupart des emplois. Cependant, elles sont souvent reléguées à l’arrière de la file lorsqu’il s’agit d’accéder au crédit. Pourquoi ? Les prêts aux PME peuvent être intrinsèquement risqués et prendre énormément de temps. Les institutions financières traditionnelles exigent souvent une procédure de demande lourde en papier et peuvent avoir des difficultés avec les prises de décision en matière de risque de crédit sans intervention humaine.

Quarante-quatre pour cent des PME ont besoin d’un financement immédiat pour faire face aux dépenses d’exploitation, et 56 % des PME se tournent vers le crédit pour innover et développer leur entreprise. Mais lorsque l’accès rapide au crédit peut faire la différence entre une entreprise florissante et une entreprise en difficulté, quelles sont les options ?

Heureusement, de nos jours, les options sont plus nombreuses. De plus en plus de prêteurs innovants, y compris des fintechs et des néo-banques, apparaissent partout dans le monde pour permettre aux PME d’avoir accès au crédit quand elles en ont besoin. Nous avons choisi une poignée de ces innovateurs qui sont prêts à relever le défi de la prise de décision sur le risque de crédit pour les PME.

  1. OakNorth – Fintech basée au Royaume-Uni, OakNorth propose des analyses de crédit instantanées et des informations en temps réel sur les portefeuilles, dans le but de transformer les prêts commerciaux. Les co-fondateurs d’OakNorth se sont vus refuser à de nombreuses reprises le crédit nécessaire à la croissance de leur entreprise, ce qui les a poussés à créer leur plateforme de Credit Intelligence. Leur objectif était de construire une banque solide et durable, mais aussi de créer un logiciel qui permettrait à d’autres banques de prêter aux PME qui étaient auparavant mal desservies.
  2. NeoGrowth – Fondée en 2011, NeoGrowth Credit, basée en Inde, est une entreprise basée sur la technologie qui offre des prêts non garantis aux petits détaillants en Inde. Combinant des données traditionnelles et alternatives pour un scoring de crédit plus précis, NeoGrowth propose également des conditions de remboursement dynamiques et des processus de recouvrement automatisés pour aider à identifier les clients les plus solvables. Se présentant comme les pionniers des prêts aux PME fondés sur l’analyse des données relatives aux paiements numériques, NeoGrowth a pour mission d’aider les propriétaires de petites entreprises à atteindre une croissance à la hauteur de leurs ambitions.
  3. Kabbage – Sélectionné dans la liste 2019 des startups Forbes FinTech 50, Kabbage (désormais propriété d’American Express) propose des crédits aux PME en évaluant des données alternatives axées sur l’activité, comme les infos comptables, les ventes en ligne et les expéditions. Grâce à cette vision plus nuancée des données permettant de mieux comprendre les performances, Kabbage est en mesure de proposer des options de crédit flexibles en temps réel.
  4. Banco Pichincha – En 2016, Banco Pichincha a reçu une ligne de crédit de 55 millions de dollars de la Société financière internationale (SFI) pour financer des prêts à des PME détenues par des femmes dans le but d’alimenter la croissance des entrepreneuses équatoriennes. Plus grande banque d’Équateur, elle a doublé sa mission en 2019 en signant une alliance avec la Société d’investissement privé à l’étranger (OPIC) et Wells Fargo pour un prêt combiné de 108 millions de dollars afin de soutenir les prêts aux MPME de la région qui sont détenues, dirigées par ou soutiennent des femmes.
  5. Allica Bank – Affirmant que les PME ont souvent été laissées pour compte par les « grandes banques », Allica Bank associe la technologie moderne aux relations locales pour s’assurer que les PME disposent des outils et du financement dont elles ont besoin pour fonctionner. Basée au Royaume-Uni, Allica Bank offre aux PME un financement d’actifs, avec des options de financement flexibles allant jusqu’à 1 million de livres sterling.
  6. Judo Bank – Seule banque challenger d’Australie construite spécifiquement pour prêter aux PME, cette organisation innovante cherche à ramener l’art perdu des relations dans la banque d’affaires. Créée par des professionnels expérimentés de la banque d’affaires, elle se présente comme une « véritable alternative » pour les PME qui souhaitent un accès rapide non seulement à des fonds, mais aussi à l’expérience client supérieure qu’elles méritent.
  7. First Circle – Basé aux Philippines, First Circle a pour mission de permettre aux PME de réaliser pleinement leur potentiel grâce à un partenariat financier rapide et flexible. Leurs clients n’ont souvent pas de données de crédit ou de garanties fixes et sont par conséquent exclus du secteur bancaire traditionnel (et donc souvent obligés de travailler avec des prêteurs prédateurs). First Circle permet à ces PME d’obtenir un financement en un jour seulement grâce à un processus de demande automatisé et numérisé.
  8. Lulalend – Soixante pour cent des entreprises sud-africaines trouvent difficile d’accéder au capital nécessaire pour développer leur activité, en raison des longs délais d’attente, des formalités administratives pénibles et de la nécessité d’une garantie élevée. Lulalend utilise l’IA pour évaluer instantanément la solvabilité, ce qui permet aux propriétaires de petites entreprises de recevoir un financement dans les 24 heures suivant leur demande. À ce jour, la société a traité plus de 70 000 demandes et assuré le financement de milliers de petites entreprises en Afrique du Sud.
  9. Siembro – L’organisation argentine Siembro utilise l’IA pour alimenter son algorithme de prêt interne, ce qui lui donne la possibilité d’offrir des approbations de prêt instantanées pour les petites entreprises dans le domaine de l’agriculture et des machines. Avec plus de 1,5 million de petites et moyennes entreprises agricoles dans le pays qui ont un accès limité au crédit (et des flux de trésorerie limités), Siembro veille à ce que les producteurs de maïs, de blé et de soja obtiennent le financement dont ils ont besoin pour survivre.
  10. Iwoca – Créée lorsque ses fondateurs ont remarqué que les petites entreprises n’avaient plus accès au crédit dont elles avaient tant besoin, iwoca est aujourd’hui l’un des prêteurs aux entreprises dont la croissance est la plus rapide en Europe. Avec pour objectif de financer un million de petites entreprises, iwoca veut faire en sorte que les PME aient plus de temps pour gérer et développer leur entreprise au lieu d’être obligées de remplir des papiers interminables et d’attendre des autorisations.

Approbations de prêts plus rapides

Comment ces organisations parviennent-elles à faire ce que les prêteurs plus importants et plus traditionnels ne peuvent pas faire ? Elles ont adopté l’utilisation de la technologie numérique, des données et des analyses avancées comme l’apprentissage automatique et l’IA pour a) simplifier (et dans de nombreux cas, transformer complètement en numérique) le processus de demande autant que possible et b) automatiser la prise de décision de crédit pour fournir des approbations précises en temps réel, permettant aux PME d’avoir accès à des fonds plus rapidement que jamais auparavant. En prime, les produits que ces prêteurs innovants proposent aux PME ont tendance à être plus flexibles et plus personnalisés en fonction de leurs besoins uniques.

Les types de PME évoluent sans cesse (mais aucun ralentissement n’est en vue !), et cet esprit d’innovation doit être entretenu autant que possible. Il est donc formidable de voir les prêteurs concentrer leur attention sur ces entreprises et trouver sans cesse de nouveaux moyens de les aider à atteindre leurs objectifs. En automatisant la collecte des données, la prise de décision en matière de risque et la tarification, les prêteurs peuvent automatiser les approbations et s’assurer que le financement est en place en quelques jours seulement, voire en quelques heures !